Accueil > Traitement du bois > La Mérule

Menu traitement du bois

La Mérule

Reconnaître et traiter la mérule

Mieux connaître la mérule pour mieux s'en protéger

La mérule est connue depuis l'Antiquité, mais les atteintes des habitations constituaient des cas isolés en France jusque dans les années 90. Depuis une vingtaine d'année, le nombre de maisons atteintes explose littéralement, un phénomène que les experts expliquent par la généralisation des travaux d'isolation des bâtiments. Comme tout champignon, la mérule apprécie la combinaison d'humidité et de chaleur. L'isolation entraîne une étanchéité accrue à l'air et une augmentation de la condensation lorsque la ventilation est insuffisante. Les conditions favorisant le développement de la mérule sont :
- une humidité comprise entre 22 et 35%
- une température entre 20 et 26°C
- une atmosphère confinée et obscure.

Quels dégâts la mérule cause-t-elle ?

La mérule, comme tout champignon du bois, participe dans les milieux naturels à l'élimination des bois morts. Mais dans les maisons, elle s'en prend aux bois de construction et de parement, qui se décomposent. On reconnaît la mérule à ses formations blanches, qui ressemblent à des touffes de coton. Elle peut aussi former des filaments en forme de toile d'araignée, de couleur grise. D'un diamètre de 8 mm en moyenne, ces filaments ont la propriété de traverser les murs et peuvent atteindre plusieurs mètres de long. En traversant les murs, la mérule les fragilise. Mais le principal signe d'alarme est souvent l'odeur fétide et insistante de champignon qui règne dans les pièces. Les propriétaires sont parfois alertés par des parquets qui se gondolent.

Traiter l'insalubrité

Une habitation atteinte par la mérule devient vite insalubre. De nombreux cas d'atteintes respiratoires ont été rapportés. Les spores de la mérule sont par ailleurs fortement allergisants. La prévention passe par la lutte contre l'humidité et la ventilation suffisante. Mais ce n'est pas forcément suffisant. Si vous constatez la présence de mérule, ne nettoyez pas les murs avec de l'eau de javel et ne grattez pas, vous répandriez le problème ! Un professionnel du bois vous conseillera sur la prise en charge du problème d'humidité, puis vous proposera un traitement chimique fongicide. Le traitement à l'air chaud (plus de 50°C) est également recommandé.

2014 © Copyright. All rights reserved.