Accueil > Traitement du bois > Les Champignons

Menu traitement du bois

Les Champignons

Les champignons à l'assaut de nos habitations

Quels risques les champignons présentent-ils ?

Les champignons parasites du bois provoquent la pourriture des fibres ligneuses : entrainant la décomposition du bois. C'est évidemment problématique lorsqu'il s'agit de poutres de soutènement, d'éléments de structure de l'habitation ou même de planchers. Il se produit en fait une réaction chimique dont l'on ne voit souvent que trop tard les effets : les filaments des champignons parasitaires, souvent microscopiques, produisent des enzymes qui s'attaquent à la structure du bois, un peu comme s'il était digéré. Ce n'est que lorsque les filaments sont suffisamment nombreux qu'ils forment des plaques ou des amas en surface du bois. A ce moment, le processus de pourriture est déjà installé.

D'où proviennent les champignons parasites du bois ?

Les champignons apprécient l'humidité. Il s'agit par conséquent d'un problème caractéristique des maisons humides, que la cause soient des infiltrations en façade ou toiture (écartement de tuiles), une humidité qui remonte du sol le long des murs ou encore de la condensation. Les champignons apprécient aussi une température douce ou chaude, favorable à leur développement. En résumé, les atmosphères chaudes et humides sont propices au développement de champignons. Ce type de milieu apparaît lorsque la ventilation est insuffisante (salle d’eau sans fenêtre par exemple…), la température est tempéré, en cas de vapeurs d'ammoniac, mais aussi en l'absence de traitement du bois.

Les types d'infestations et les traitements

Le type d'infestation le plus connu, mais aussi le plus redouté, est la mérule, Serpula lacrymans de son nom scientifique. On la reconnaît à ses spores et ses formations blanches ressemblant à des touffes de coton. Elle provoque une odeur désagréable de pourriture et de renfermé. Les bois atteints ont une couleur brun clair. Au départ de l'infestation, la mérule est parfois confondue avec des toiles d'araignée.
On peut citer aussi le champignon des caves ou polypore des caves, moins répandu, qui se caractérise par une sorte de voile blanc à la surface du bois, mais aussi le lenzite des poutres ou polypore des clôtures qui s’attaque principalement aux extérieurs (clôture, volets…)
Les traitements contre ces champignons sont délicats et à réserver à des spécialistes du bois : ils nécessitent une phase préparatoire de brossage et de nettoyage, avant les injections et les pulvérisations de fongicides.

2014 © Copyright. All rights reserved.